Hors Série – Rencontres Urbaines 2001 à la Villette

Les Rencontres urbaines, originellement temple du hip-hop, continuent d’accueillir les grandes compagnies comme Boogi Saï, le danseur Storm et Käfig, mais s’ouvrent de plus en plus au défi sous toutes ses formes. Il ne s’agit plus seulement de se défier entre adeptes de break dance, mais de défier sa condition, son exclusion, comme la comédienne sourde Emmanuelle Laborit qui joue « Pour un oui ou pour un non » de Nathalie Sarraute, ou Kader Bakara qui raconte la vie d’un fils d’immigrés dans l’étourdissant « J’m’excuse » mis en scène par Guy Alloucherie. Les Rencontres se déplacent vers ceux qui luttent pour trouver leur place et n’ont pas ou peu accès aux scènes, aux institutions, de la danse au théâtre et à la musique avec la rappeuse Bams : près de cinquante spectacles, des expositions, des ateliers hip-hop et cirque, des débats. La soirée d’ouverture fête l’Algérie avec la chanteuse Houria Aïchi et le collectif Accrorap.

Vous aimerez également ceci :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télé Bocal

GRATUIT
VOIR